It’s my way !

La Thaïlande a l’une des communautés transgenre les plus importantes du monde. A titre d’exemple, alors qu’en Occident les femmes trans sont bien souvent exclues des concours de beauté, en Thaïlande c’est l’inverse : il en existe un qui leur réservé, « Miss Tiffany ». « It’s my way », c’est le slogan de la compagnie aérienne thaïlandaise PC Air, qui convient particulièrement bien à la petite révolution dont elle est à l’origine. Cette compagnie, qui devrait effectuer son premier vol en mars, est la première à embaucher des hôtesses de l’air transgenre. Mais là encore, leur identité de genre relève surtout d’une étiquette exotique.

A l’origine de cette décision, Peter Chan, ancien steward qui a créé la compagnie. C’est en rencontrant « Miss Tiffany » 2007 qu’il décide, en grand prince, de faire en sorte qu’elle réalise son rêve. Premier hic, en Thaïlande, on n’a aucune possibilité de changer d’identité sexuelle sur ses papiers (en France, oui). Résultat : « Encore aujourd’hui, tous les trans nés de sexe masculin doivent être porteurs d’un passeport d’homme, malgré leur apparence féminine », dixit Mr Chan.

Pire encore, les localement nommés ladyboys seront tenues de porter, pendant les vols, une insigne indiquant « troisième sexe ». La raison invoquée par le dirigeant du groupe : « éviter toute confusion ». A croire que le statut faussement accepté des personnes transgenre tient surtout, en Thailande, du folklore…