Moins bâtards que sensibles

Les hommes, des brutes assoiffées de sexe ? Le cliché veut que les demoiselles perdues dans leur recherche du prince charmant se heurtent à des mâles qui ne s’encombrent pas de sentiments. Et ce cliché a la dent dure. Pourtant, il semblerait que le mâle pense moins avec son pénis qu’on ne le croit. Une étude réalisée par les chercheurs de l’Université de Oswego (New York) montre que près de trois quart des jeunes hommes américains (entendons 15-22 ans) fait passer la quête de l’amour avant celle du sexe. 66% des jeunes hommes interrogés préfèreraient avoir une relation durable et platonique qu’être célibataire. Encore plus surprenant, 73% des hommes estiment que ce qu’ils jugent en premier chez une femme, c’est de savoir s’ils pourraient être en couple avec elle. Le mythe du mâle brut de décoffrage prend un sacré coup de vieux.