Le plaisir féminin, cet inconnu

Sextoys par-ci, masturbation par là, on entend partout parler de plaisir féminin. Alors ca y est, les femmes sont parfaitement libérées sexuellement, à l’aise avec leur corps et leur désir ? Oh que non. Entretien avec Jean-Claude Piquard, sexologue auteur de La fabuleuse histoire du clitoris (éditions Blanche), carrément alarmé par l’obscurantisme qui règne autour du plaisir féminin.

« Aujourd’hui, on en sait plus sur le clitoris en lisant la presse féminine qu’en allant à la fac de médecine », lance Jean-Claude Piquard d’emblée. Pour preuve, pendant sa formation, il n’a reçu aucune info à ce sujet. Un comble puisque, rappelons-le, il est sexologue. Et comme il le note dans son livre, pas facile de faire connaissance avec lui sachant que « clitoris » a cinq fois moins d’occurrences sur Google que « pénis ». A croire que tout le monde s’en fout, du bouton de rose.

Dans son livre, il retrace son histoire, qui oscille entre ignorance totale et obscurantisme. « C’est avant tout lié au fait que la découverte anatomique du clitoris au 16ème siècle est survenue dans des recherches exclusivement liée à la reproduction. » N’ayant aucun rôle reproductif, le clitoris a tout simplement été évacué. Oust ! « Certains médecins disaient même : ‘un clitoris trop proéminent, c’est le mépris de l’homme’ », il ajoute.

Pour Jean-Claude Piquard, le grand problème, c’est le manque de mots : Il n’y a pas vraiment de définition de l’orgasme (en tous cas, ni ici ni ). Sans mots, on est dans le flou. « La pression freudienne est telle que pour les femmes qui ne connaissent pas l’orgasme, il est impensable de se dire que le plaisir peut intervenir par une autre voie que la pénétration. »

En bref, si vous possédez un clitoris, ce bouquin vous fera faire plus ample connaissance. Et si vous n’en avez pas, il vous aidera sûrement à briller en société.

La fabuleuse histoire du clitoris

Jean-Claude Piquard,
aux éditions Blanche (2011).
Réédité chez H&O Féminin et préfacé par Osez le féminisme (2013), 16€.