La revanche gay : Des insultes pour tous !

Pendant qu’une déferlante homophobe envahit notre pays (ici, un beau palmarès des pires arguments de l’armée de Frigide Barjot), aux Etats-Unis, des jeunes gens bien intentionnés ont posté une vidéo pro-mariage gay, devenue virale. Sobrement intitulée « Gay men will marry your girlfriends » (« Les hommes gay épouseront vos copines »), elle met en scène cinq jeunes types qui menacent – avec un ton qui se veut satirique – de prendre leur revanche : Ils n’hésiteront pas, nous expliquent-ils, à profiter de la relation « spéciale » qu’ils entretiennent avec les filles hétéros, pour confisquer leurs copines aux anti-mariage gay.

(Traduction en bas de page)

Tout le monde en prend pour son grade

L’intention est louable. Mais c’est en regardant de plus près leurs arguments que ça se corse, et sévèrement. La vidéo est amusante pendant quelques secondes, avant de se transformer en un dégueuli de stéréotypes, prenant pour cible aussi bien les hommes et les femmes hétéros que les hommes gays eux-mêmes (au moins, sur ce point, l’égalité est atteinte…).

Si on les écoute, les hommes hétéros sont d’immondes feignasses, crades et dénués de bon goût, incapables de satisfaire leurs copines, qui sont quant à elles des nunuches intéressées uniquement par leur ligne, les douceurs sucrées 0%, le shopping et les crises de jalousie. Vu comme ça, c’est sûr que les deux sont parfaitement incompatibles. Heureusement que les hommes gay sont là pour sauver les femmes hétéro de l’ennui mortel qu’elles subissent avec leurs mecs. Tous experts de « tango urbain », cuisiniers hors-pair, fans de comédies musicales et maniaques de la mode, évidemment. Ca fait tellement de vieux clichés (assumés !) à la minute qu’il est difficile de ne pas se sentir insulté d’une manière ou d’une autre.

Et ça devient encore pire que ça quand les cinq compères abordent la question du sexe. A les écouter, le corps des femmes est un instrument dont il suffirait d’avoir la notice pour savoir jouer comme un virtuose (cf : « We can play her like an upright bass »). Et l’instrumentalisation de leurs corps n’a qu’un seul but, ne l’oublions pas : la revanche des homos.

Réponses ratées

Vous croyiez qu’on avait touché le fond ? Pas tout à fait. Car après cette faaaabuleuse vidéo viennent les réponses, qui permettent à chacun d’être insulté par d’atroces porte-paroles autoproclamés. La première réponse est celle des hommes hétéros. Qui les dépeint joyeusement comme des spécimens rustres allergiques à l’engagement, et qui donc, se réjouissent que leurs copains pédés s’occupent de la partie chiante de la vie conjugale hétéro : les activités de fillasse, et le mariage.

Ensuite vient la réponse des lesbiennes, qui suit exactement le même modèle de la vidéo de départ. Oui, les lesbiennes, qui se décrivent elles-mêmes comme des clichés ambulants, comptent bien voler leurs mecs aux anti. Sans oublier au passage ni d’insulter grassement les filles hétéros, ni d’épouser tous les fantasmes machos des hommes à leur sujet (cf : « What guy doesn’t wanna fuck a lesbian ? », en français « Quel mec ne rêve pas de baiser une lesbienne ?)

La dernière réponse, celle des femmes hétéros, dénonce (enfin !) l’instrumentalisation du corps féminin. Malheureusement, on est encore loin d’un discours mettant de côté les stéréotypes de genre… Y a du boulot, et ce pour tous les humoristes du dimanche qui croient prêcher la bonne parole.

 
« Les américains se font de mieux en mieux à l’idée du mariage gay, qui est vu comme une avancée sur le plan de la morale et des droits civils. Mais beaucoup se battent encore contre cette cause. En tant qu’hommes gay, nous aimerions dire à ces gens : Très bien ! Laissez le mariage aux couples hétéros. Et en réponse, on épousera vos copines. Quoi ? Vous pensez qu’on n‘y arrivera pas ? On serait les meilleurs maris du monde. Vous nous avez regardé ? On est balaises. Ca n’a pas l’air statistiquement possible, et pourtant c’est vrai. Parce qu’on adore aller à la salle de sport. Et vous savez qui d’autre aime aller à la salle de sport ? Votre copine. On se fera un plaisir d’aller à la salle de sport avec elle, et ensuite on l’emmènera manger une glace en guise de récompense. C’est un super programme, selon nous. Sans parler du fait qu’on s’habille mieux que vous. Pendant que vous renversez de la sauce barbecue sur votre short militaire, on inspecte les finitions de nos boutons de manchettes. Qu’est ce que vous préparez à votre copine pour le petit déj ? Des oeufs brouillés brûlés ? On lui fera une quiche. Une putain de quiche. Avec un peu de houmous maison. Vous connaissez au moins la différence entre le houmous et le baba ganoush ? Vous êtes ridicule. Et ne nous parlez même pas des *dates*.  Vous n’avez pas envie d’aller danser ? On donne des cours de danse. Tango urbain. Vous n’êtes pas sur liste pour l’inauguration de cette galerie d’art ? Bougez pas, on BBM le propriétaire, Maurice. Vous n’êtes pas d’humeur pour cette comédie musicale ? Nous, oui. On joue dedans. Oui, on adorerait aller à cette soirée déguisée années 80. Et non, on ne matait pas cette fille. Evidemment. Beurk. On pourrait écouter votre copine parler pendant des heures, juste pour la rassurer. Casandra EST vraiment une salope. Aussi, son père nous adore. Parce qu’il ne voit pas en nous de rival. D’ailleurs, on est en train de jouer au tennis avec lui à l’instant.  Bien joué Mr Bennet ! Maintenant vous vous dites sûrement : et le sexe ? C’est là que vous nous battez. Faux ! On sait déjà ce qu’elle aime. Elle trouve ça marrant de nous emballer quand elle a trop bu. Et vous savez, toutes les zones érogènes, préférences et fantasmes qu’elle n’ose pas vous confier ? Elle nous les as déjà confiés. * We can play her like an upright bass* (intraduisible). Et le genre de plan à trois qu’elle veut faire ? Ca nous va. Et comme si ça ne suffisait pas, on est l’épaule sur laquelle votre copine vient pleurer quand elle se plaint de vous. On connaît littéralement toutes vos faiblesses. Vous êtes l’étoile noire, et nous sommes une armée de *fabulous* Luke Skywalkers. Alors n’oubliez pas qu’on vous rend un grand service en étant plus attirés les uns par les autres que par votre copine. Mais si vous restez fermé d’esprit, on passera à l’action. Ne nous obligez pas à épouser vos copines. Soutenez le mariage gay. »