Pub sexiste du jour, bonjour ! #11

Les Bayonnais ont eu la chance de voir placardée partout pendant quinze jours cette brillante démonstration de sexisme. Une blonde au décolleté plongeant, exhibant fièrement sa poitrine – que dis-je ! – son petit drapeau basque en forme de coeur, collée grossièrement sur un appartement témoin, voilà la stratégie de communication de l’agence immobilière locale Defoly. L’immobilier, ça fait rêver, pas de doute.

Au delà d’une inquiétante carence en subtilité, cette pub nous apprend qu’une bonne paire de seins peut se substituer à une stratégie marketing. C’est vrai, pourquoi s’évertuer à appliquer ce qu’on vous a appris en école de com si il suffit de coller une fille en soutien-gorge sur ce que vous vendez ?

Le mouvement indépendantiste basque Autonomia Eraiki a lancé sur les réseaux sociaux un appel à arracher toutes les pancartes. « J’ai choisi l’humour décalé comme position », a rétorqué Gilles Defoly, gérant de l’agence. Ah bon ? On doit pas se marrer tous les jours, chez Defoly.