Le courrier du cul #7

« Ma copine a « découvert » que je regardais du porno. Je mets des guillemets parce que je n’en ai jamais fait de mystère, je ne vois là rien de problématique. Reste qu’elle en fait tout un fromage, y voit une trahison et me demande d’arrêter. Qui de nous deux se plante ? »
Jules, 28 ans

Cher Jules,

Si votre dame se sent trahie, c’est qu’elle doit voir dans le porno une sorte d’alternative à la sexualité IRL (in real life, dans la vraie vie, quoi). Comme un paquet de monde, elle considère que c’est un de lot de consolation pour ceux qui ne baisent pas. Vu comme ça, logique qu’elle le vive moyen. Si vous couchez avec elle, pourquoi diable avez-vous besoin de ça ?, qu’elle vous dit peut-être. Elle vous le dira peut-être moins, mais elle peut se sentir menacée par ces nanas aux seins parfaitement taillés comme des poires, qui se contorsionnent à la demande, et qui, surtout, font tout et n’importe quoi si tant est qu’on clique sur le bon tag.

Et franchement, vous ne pouvez pas lui en vouloir. Impossible de concurrencer le porno : sa variété, son accessibilité à toute heure du jour et de la nuit, ses corps frais et dispo, ses couacs coupés au montage. Mais ça tombe bien, parce que concurrencer le porno, ce n’est pas ce que vous lui demandez. (Si vous venez de dire « si », on a un sérieux problème). Tout ça c’est de la fiction, la représentation de fantasmes, bref : il faut que vous lui expliquiez le distinguo que vous faites entre ce que vous regardez et la réalité de vos ébats, démêler la performance induite par le porno et l’intimité d’une relation sexuelle.

Le porno devrait avant tout être excitant, fun, inspirant. Il devrait donner envie de se retrouver tout nu avec quelqu’un qui nous plait, nous donner des idées ; surtout pas un mode d’emploi, encore moins des complexes. Si elle ne le voit pas de cet oeil, peut-être faudrait-il qu’elle voit que l’offre ne fait que commencer là où le scrolling sur Youporn s’arrête. En d’autres termes, qu’il n’y a pas que le porno mainstream.

Si vous voulez que j’arrête de tergiverser, Jules, je vous le dit franchement : non, regarder du porno n’est pas tromper. Je crois que c’est une erreur de penser que la sexualité d’un couple n’a de sens qu’à deux. Rien de déloyal là dedans : pour être bien dans sa culotte, il faut aussi vivre sa sexualité individuellement. Mais votre nana ne partage peut-être pas cet avis, et c’est bien son droit… Ca ne veut pas dire qu’elle se plante, juste qu’elle n’est pas sur la même longueur d’onde que vous sur ce petit point. Faut vous rendre à l’évidence mon vieux : c’est le genre de sujet sur lequel il vaut mieux être en accord avec la personne qui partage votre lit.

Au plaisir,
Poulet Rotique