Je vois passer beaucoup d'invectives au sujet du mot "obligation" que j'emploie dans le doc d'Ovidie. Précisons. Le mot est certes fort et personne ne nous colle un 9mm sur la tempe pour nous obliger à nous penser comme des objets. Mais il s'agit d'une injonction si forte qu'elle est violente symboliquement. Quand je parle de mise en scène de soi, ça inclue photos flatteuses sur les réseaux sociaux, statuts-étendards... Pas seulement montrer son cul (coucou aux très fiers auteurs des innombrables conclusions hâtives lues ça et là). Injonction qui pour les filles et les femmes s'accompagne bien souvent d'une mise en scène du corps. L'aspect marketing et le self branding de ce que l'on donne à voir est exacerbé sur les réseaux sociaux, il me semble dangereux de le nier sous prétexte que c'est un constat désagréable. Je lis aussi qu'on a "le choix". Je crois que c'est plus une question de résistance que de choix, et fort heureusement cette résistance existe. Pour autant celles (et ceux) qui cèdent ne sont pas à blâmer, tout comme celles (et ceux) qui tentent de se réapproprier ces canaux en utilisant leur image de manière consciente.