Pubs sexistes du jour, bonjour ! #17

La réclame et les femmes… Vaste histoire d’amour ! Pour le quatrième tome de Les pubs que vous ne verrez plus jamais, Annie Pastor rejoue l’Histoire par les pubs… Qui calquent bien souvent leurs messages sur les avancées des droits des femmes pour mieux leur tailler un costard sur mesure.

1968

Au fil des décennies, on voit les canons évoluer et la publicité surfer sur les vagues successives de libération avec toujours plus de sexisme. En 1903, « sa déclaration d’indépendance » est un paquet de farine de blé. En 1928, « le parfum du tabac à pipe [lui] donne envie d’être un homme. » En 1930, l’émancipation des femmes ne se fait pas sans un autovidoir dernier cri. En 1942, si les femmes peuvent « sourire et servir leur pays » (comprendre : travailler), c’est grâce aux serviettes hygiéniques Klotex. En 1954, le rêve de toutes les femmes libres est de posséder un frigo Satam. En 1958, « vous n’avez pas le droit de le tromper mais vous avez le devoir de le séduire. » En 1962, c’est Moulinex qui se vante de « libérer la femme« . Avec un aspirateur. En 1968, les publicitaires imaginent la femme du futur… Verdict : « Elle fera de la lune un endroit plus propre« , pardi. Et à partir des années 70, plus vraiment besoin de slogan… Des femmes à moitié nues à hauteur de ceintures font l’affaire.

Ca ne vous rappelle rien, ces faux messages de libération ? Ce mois-ci, France 3 s’est fendu d’une vidéo promotionnelle célébrant la parité. La chaîne se targue d’avoir plus de présentatrices que de présentateurs. Et quoi de plus parlant que d’illustrer, comme dans les années 50, le travail des femmes par des maisons vides et des tâches ménagères laissées à l’abandon ? Au son de « Où sont les femmes ? », on voit ainsi un four laissé à l’abandon, une chambre d’enfant en bordel, un fer à repasser qui prend feu sur une chemise… Où sont les femmes, donc ? Sur France 3, tout fier de se vanter d’oeuvrer pour la parité. C’est bête, hein, mais il ne suffit malheureusement pas de clamer jouer avec les clichés pour effectivement parvenir à le faire. D’autant que ce n’est pas aux postes de présentateurs que la parité se joue mais aux postes de cadres et dirigeants. Qu’a-t-il bien pu se dire pendant le brainstorming qui a mené à cet affligeant spot publicitaire?

 

A vous ! 

COUV PUBS 4D’humeur partageuse, je vous propose de recevoir votre exemplaire du chouette livre d’Annie Pastor. Laissez un commentaire au bas de cet article en imaginant ce qui a bien pu se dire chez France 3 durant ce satané brainstorming. L’auteur du meilleur commentaire recevra le livre. Rendez-vous sur Facebook ou Twitter la semaine prochaine pour le résultat !

Aux éditions Hugo Desinge, en librairies le 29 octobre.