La femme parfaite est suffisamment petite pour être facilement dépassée d’au moins une tête – elle a besoin d’être protégée ; suffisamment grande, toutefois, pour que sa hauteur au garrot en fasse une jolie bête de compétition. La femme parfaite est suffisamment jeune pour que sa peau présente une élasticité optimale et qu’aucune ride ne vienne entacher sa joliesse ; suffisamment âgée, toutefois, pour ne pas être une de ces gamines sans saveur.

En ce moment, l’Etablissement français du sang est en campagne pour recruter de nouveaux donneurs. Il n’enregistre cet été pas suffisamment de dons, comme chaque année à la même période, et le nombre de donneur est même en baisse. Incroyable ironie du sort : actuellement, le droit français exclue du don de sang, de manière permanente, les hommes qui ont eu ou ont des rapports homosexuels.

Vous vous souvenez du best-seller Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Vénus ? Quand j’ai commencé à m’intéresser à la place des femmes dans la société et que j’ai décrété, avec beaucoup d’aplomb mais bien peu de documentation, que j’étais féministe – j’avais 14 ans -, on m’a offert cet immonde bouquin qui avait fait les choux gras des libraires en 92.

La désinformation initiée par les gais lurons de la Manif pour tous fonctionne à merveille. Elle fonctionne si bien qu’avec un SMS et des affiches ridicules, ils ont réussi l’exploit de faire entrer l’expression « théorie du genre » dans le vocabulaire de nombreux journalistes, et du coup, dans la bouche d’une bonne partie des français.

Alors que l’ado en crise Miley Cyrus vient de se livrer dans MTV Unplugged à un duo collé-serré avec Madonna qualifié par certains de « subversif », Shakira et Rihanna sortent un clip dans lequel elles se tripotent le cul en petite tenue (les deux vidéos plus bas). On croyait que la mode ringarde de ces célébrités jouant les lesbiennes pour exciter les flashs était derrière nous, mais on dirait bien que c’est reparti pour un tour.