Une entreprise américaine a enfin trouvé la solution idéale pour les cadres dynamiques incapables de s’occuper d’eux-mêmes. Les pauvres bougres sont débordés, vous savez : faire la poussière dans leur garçonnière, ranger leurs chaussettes, trier leur paperasse… Ils ne sont pas programmés pour effectuer toutes ces « tâches féminines ».