Non, c’est non !

Ce matin, j’ai pris le métro. J’étais plongée dans mes pensées, me demandant quel sujet j’allais bien pouvoir choisir pour la rédaction du premier article de ma chronique. Je n’avais aucune idée et c’est un incident fâcheux qui m’en a donné la réponse…

Il y avait beaucoup de monde, nous étions plusieurs à être debout. Un homme d’une quarantaine d’années, s’est collé à moi. Ça peut arriver parfois, mais en me retournant, j’ai vu qu’il y avait de la place derrière lui… Je me suis avancée un peu pour l’éloigner de moi. Il s’est à nouveau plaqué contre moi et s’est même frotté sur mes fesses ! J’ai rapidement senti son désir durcir le tissu de son pantalon. Je lui ai donné un puissant coup de coude dans les côtes et un autre dans ses parties intimes. Il a crié d’une voix un peu aiguë en se reculant et a marmonné quelque chose qui ne semblait pas très gentil et finissait par le mot “pute“, derrière son masque. C’est là que j’ai trouvé le sujet de mon article ! Aurais-je dû le remercier pour cette inspiration soudaine ? Non ! Je l’ai dévisagé et lui ai dit :

– J’ai l’impression que vous « bossiez » dans le métro ! Vous venez de perdre votre emploi !

Les gens dans le métro ayant vu la scène, se sont mis à rire de ma réponse. L’homme vexé et momentanément émasculé, est sorti rapidement du métro honteux, lorsque les portes se sont ouvertes…

À quel moment débute le harcèlement sexuel ?

Je pense que nous avons toutes subit au moins un harcèlement sexuel, qu’il soit dans la rue, dans le métro, au bureau, même lors de soirées entre amis ou ailleurs. Pour le code pénal, le harcèlement sexuel commence lors de “toute atteinte sexuelle commise avec violence, contrainte, menace ou surprise.” C’est assez vaste et flou… Faut-il attendre que le patron nous mette la main aux fesses par surprise, ou plus encore ? Et, paradoxalement, si un homme vous déclare sa flamme, tout simplement parce-qu’il est tombé amoureux de vous, que vous en êtes surprise, mais que vous avez décidé de refuser, quelle qu’en soit la raison, pourrait-il être considéré comme un harceleur sexuel ? Comment lui répondre ? Je pense que nous devons tout simplement être honnête. Si nous n’avons pas envie d’entamer une relation sexuelle avec la personne en question, il faut simplement savoir lui dire “non” poliment ou parfois, moins poliment, si violence dans ses gestes, il y a… S’il est agressif, il ne faut pas hésiter à jouer de notre coude ou de notre genou, en le faisant se cogner avec plus ou moins de force, dans les parties intimes de l’agresseur. Pas de bol pour les boules !

harcèlement sexuel

Quelques harceleurs sexuels célèbres

Comment ne pas avoir déjà lu ou entendu parler de harcèlement sexuel récemment lors des accusations contre l’ex-ministre de la Culture ou ancien présentateur du JT ? En octobre 2017, de la célèbre affaire de Harvey Weinstein a fait couler beaucoup d’encre… Une de mes meilleures amies est actrice de cinéma et scénariste. Elle n’est pas mondialement ni nationalement connue, mais a monté les célèbres marches du festival de Cannes le 23 mai 2019, accompagnée du réalisateur Shahram Akidi. Elle était vêtue d’une robe de soirée très décolletée, jusqu’au bas de son dos. Lorsqu’elle fut arrivée en haut, un couturier célèbre dont je tairais le nom ici, l’a félicitée sur sa tenue et plus encore, lorsqu’elle a annoncé qu’elle l’avait confectionnée elle-même. Il lui a proposé d’aller continuer la conversation au calme plus tard, dans sa chambre d’hôtel. Elle a refusé gentiment avec le sourire et un réalisateur connu que je ne citerai pas non plus sans l’accord de mon amie, lui a fait remarquer que si elle voulait avoir une notoriété internationale, elle en avait la possibilité après avoir passé une ou plusieurs nuits avec lui.

Depuis quand existe le harcèlement sexuel ?

Je pense que le harcèlement sexuel a toujours existé, l’instinct animal de mâle étant ancré dans chaque homme. On peut en imaginer les scenarii dans les temps les plus lointains, une des plus célèbres scène du film “La guerre du feu”, réalisé par Jean-Jacques Anneau en 1981, se passant au bord d’une rivière, en est le témoignage… Déjà au début du XXe siècle, on parlait de harcèlement sexuel, celui-ci étant appelé “mauvaise conduite des contremaîtres“.

Parfois on ne s’attend pas au manquement de certains hommes, à leur pulsion sexuelle soudaine, on tombe des nues ! “On tombe des nues”, “tomber ses nues”, les plus rustres seraient si heureux d’une telle pluie ! Le harcèlement sexuel est principalement masculin, cela signifie-t-il que l’homme est plus primaire que nous ? Il a des besoins différents, c’est certain… nous pourrions peut-être en reparler lors d’un autre sujet…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.